18 mai 2011 Foramtion aromathérapie pommades

Les pommades et les crèmes (Formation aromathérapie: 6/6)

POMMADE

Une pommade ne contient pas d’eau, c’est en cela qu ‘elle se différencie de la crème.

C’est pour ça qu’on considère la préparation de la pommade comme plus facile que celle de la pommade.

La base quantitative est le corps gras, qui peut se présenter soit sous forme liquide (une ou plusieurs huiles végétales), pâteuse (saindoux, palme, copra), ou de beurre (karité, cacao, carnauba).

La première étape entre la cueillette et la crème est le séchage des plantes avant de les mettre dans l’huile végétale, car sinon elles pourrissent.
En plongeant les plantes 3 semaines dans l’huile, on obtient un macérat huileux. Pour accélérer la réalisation du macérat, il est possible de faire chauffer les plantes au bain-marie pendant 4 heures.

On peut rajouter à la préparation de la cire d’abeille, qui sert d’agent de texture à l’huile, et de couvrant protecteur (dans le cas d’un baume à lèvres), ou d’émulsifiant léger pour mélanger une phase grasse à une phase non grasse. La quantité de cire à respecter va de 3 à 20% du produit fini : attention à ne pas mettre trop de cire car ça retarde la pénétration du produit dans la peau.

On incorpore ensuite un actif végétal (huile essentielle). De 0,1% à 0,2%, l’actif végétal a un rôle de conservateur, de 0,2 à 0,8% il sert de parfum, et de 1 à 5% de soin pour le corps hors visage.

La phase non grasse est un autre actif facultatif.
On ajoute de l’éthanol si l’usage de la future pommade le justifie (par exemple de l’alcoolature d’arnica pour une pommade contre les coups).

Pour le plaisir des sens, vous pouvez mélanger à la pommade des parfums et des colorants.

POMMADE MUSCULAIRE

Huiles essentielles (2 à 4% au total) : lavande aspic, romarin camphré, pin sylvestre, cannelle;
Macérat huileux : arnica;
Préparation alcoolique (5 à 10%) : pin sylvestre;
Support : corps gras solide, cire.

POMMADE CONTRE LES PIQURES D’INSECTES

Huiles essentielles (2 à 4% au total) : géranium, lavande fine, bois de rose, citronnelle;
Macérat huileux : calendula;
Préparation alcoolique (5 à 10%) : achilée, sauge;
Support : corps gras solide, cire.

Phyto-aromathérapie : de la plante au produit (Série aromathérapie : 1/6)
Faire ses produits : principes clés (Série Aromathérapie : 2/6)
Le choix du solvant (Série aromathérapie : 3/6)
Le solvant eau : la tisane et l’eau florale (Série aromathérapie : 4/6)
Fabriquer son sirop sur mesure (Série aromathérapie : 5/6)
Les pommades et les crèmes (Série aromathérapie : 6/6)

Mot clé :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redirecting shortly