Les « laits » végétaux

Les « laits » végétaux

14/02/2018 1 Par Marj

De plus en plus d’enfants sont allergiques au lait de vache, une seule solution : remplacer cet aliment indispensable à nos tous petits par des « laits » végétaux.

Encore très mal connus chez nous (à part celui de soja), il existe de nombreux « laits » végétaux, ils sont délicieux et possèdent une grande richesse nutritionnelle.
Ces boissons peuvent être bues sans problèmes à partir du moment où votre enfant a commencé la diversification. Avant, il est préférable d’en parler avec un spécialiste de la santé.

Le « lait » de soja
C’est celui qui nous vient en premier à l’esprit ! Malheureusement (hé oui…), il a tendance à se comporter comme le lait de vache dans notre organisme et est responsable de certains troubles. Il ne faut donc pas en abuser, ni le consommer en exclusivité, ni en excès.

Le « lait » d’amande
Connu depuis l’antiquité, c’est le meilleur représentant des laits d’oléagineux et le plus utilisé dans l’alimentation des enfants. L’amande est énergique, nutritive, excellent antiseptique intestinal, recommandée pendant toute la croissance et en période de convalescence. Rééquilibrant nerveux, elle est riche en minéraux (calcium, potassium, phosphore, soufre, manganèse et chlore).
En plus, l’amande permet le maltosage des céréales, c’est à dire qu’elle facilite la digestion grâce à une diastase (l’émulsine) qu’elle renferme.

Le « lait » de noisette
Energétique comme tous les fruits secs, la noisette est reminéralisante, vermifuge, antilithiasique (s’opposant à la formation des calculs rénaux) et est un des fruits secs les plus nutritifs et les plus digestes. Très riche en matières azotées, en vitamines A et B et en sels minéraux, la noisette stimule la nutrition des tissus.

Le « lait » de châtaigne
La châtaigne est une source de calcium très assimilable, elle contient tous les acides aminés essentiels, des acides gras non saturés, des vitamines B1 et C et du magnésium. Ces sucres enrichissent la flore intestinale. A conseiller aux bébés souffrant de reflux gastrique.

Le « lait » d’avoine
A réserver pour la saison froide ou en cas d’activités physiques importantes. L’avoine est fortifiante et nourrissante mais aussi très échauffante et trés stimulante.

Le « lait » de riz
Riche en amidon, le riz ne renferme que 8% de protéines, il est donc indispensable de le supplémenter. Le riz se digère facilement et a la propriété de nettoyer l’organisme. Son apport en silice facilite la fixation du calcium et du magnésium.

Il existe d’autres « laits » végétaux : d’arachide, de noix, de noix de coco, de noix de cajou, de pignon de pin, de sésame, de blé, d’orge,…

Où trouver les « laits » végétaux ?

Le « lait » de soja se trouve un peu partout, comme le lait de vache.
Pour les autres « laits », dans les magasins spécialisés en alimentations naturelles ou biologiques et sur le net. Il existe sous forme de briques d’un litre ou en poudre, à diluer dans de l’eau.
Vous pouvez aussi les fabriquer vous-même.

On peut cuisiner avec des « laits » végétaux. Ils permettent de préparer toutes les recettes sans exception que l’on a l’habitude de faire avec du lait de vache : les sauces béchamel, les flans, les crèmes, les gâteaux, les yaourts, les glaces, les gratins,…

Je vais d’ailleurs préparer quelques articles avec mes recettes préférées à base de boissons végétales.