Des laits végétaux pour bébé ?

Des laits végétaux pour bébé ?

04/10/2016 0 Par Marj

Lait d’amande, de riz, de noisette, de sésame… Les laits végétaux que l’on trouve dans les magasins bio ou même dans certains supermarchés peuvent-ils être donnés aux bébés, et constituer leur seule source d’alimentation ?

Les laits végétaux sont une alternative aux laits animaux et infantiles. Les premiers ne sont pas dédiés aux humains : le lait de vache convient aux besoins du veau, le lait de jument aux besoins du poulain, le lait de chèvre aux besoins du petit chevreau. Quant aux laits infantiles, encore appelé laits « maternisés » jusqu’en 1971, sont modifiés industriellement pour se rapprocher du lait maternel. Inconvénients ? Il est indigeste, il contient trop peu de glucides, est souvent riche en mauvaises graisses. Il est également l’un des premiers allergènes chez les tout-petits. N’oublions pas que le lait le plus adapté au bébé reste le lait maternel, qui correspond en tous points à ses besoins spécifiques.

Après l’allaitement, il existe une solution naturelle pour sevrer bébé tout en douceur : les boissons bio-végétales. Décriés par les uns, adulés par les autres, ces laits végétaux sont victimes d’idées reçues. Rétablissons certaines vérités.

Les laits végétaux sont pauvres en calcium

FAUX ! Il règne dans notre société une sorte de culte du lait comme s’il était la seule source de calcium possible. Même si les produits laitiers sont riches en calcium, celui-ci est beaucoup moins assimilable que celui présent dans les végétaux à cause de son rapport déséquilibré en phosphore. Le calcium contenu dans les végétaux est plus disponible car associé à des vitamines, des oligo-éléments, des sels minéraux et des enzymes.

Teneur en calcium des différents laits :
Lait de vache : 125 mg pour 100 g
Lait d’amande : 254 mg  pour 100 g
Lait de noisette : 200 mg pour 100 g
Lait de sésame : 760 mg pour 100 g

Les laits végétaux suffisent à eux seuls pour nourrir mon enfant

VRAI. Les laits végétaux CRUS suffisent à la croissance du nourrisson à condition de les alterner. Le lait de soja enrichi en calcium, pauvre en glucides, doit être compensé par le lait de blé, riche en glucides. Le lait de blé, pauvre en lipides, sera compensé par le lait d’amande, très riche graisses végétales et ainsi de suite. Il convient d’avoir une bonne connaissance des besoins de l’enfant en pleine croissance et par conséquent que bébé soit suivi par un professionnel de santé. Dans le cas où bébé aurait une alimentation exclusivement végétale, (végétaLiens), il faudra penser à le complémenter en vitamines B12, la seule vitamine non disponible dans les végétaux.

Les laits végétaux sont allergisants

VRAI et FAUX. Le lait de soja est réputé allergisant. En effet, 25 % des petits allergiques au lait de vache le sont également au lait de soja. Dans le cas des laits d’oléagineux (comme le lait d’amande), le principal allergène est  leur peau. Or celle-ci est ôtée lors de la fabrication des boissons bio-végétales.

Le lait d’amandes à lui seul suffit à nourrir mon bébé

FAUX. Les associations sont indispensables au bon développement de bébé. On trouve des boîtes de laits végétaux instantanées bio de très bonnes qualités dans les magasins d’alimentation bio.

Tous ces laits végétaux sont des laits

FAUX. De manière courante, on désigne ces boissons comme des « laits » mais ce terme est inapproprié et « illégal ». Le terme « lait »  ne désigne en fait que les boissons provenant des mammifères.