L’acupressure, nouvelle expérience

L’acupressure, nouvelle expérience

17/05/2018 0 Par Marj

Cette thérapie est basée sur le même principe que l’acupuncture et le shiatsu : le corps est parcouru par des flux d’énergie et notre santé dépend de la circulation de ceux ci.

tous les points d'acupressionLe blocage de ces énergies provoque un déséquilibre, entrainant des problèmes physiques boutons, mal au dos, mal de tête… ou des maux plus interne, dépression, manque de confiance, hypersensibilité…

Le but de l’acupressure est de ramener l’équilibre de ces énergies en exerçant une pression sur des points spécifiques situés le long des méridiens. La pression appliquée permet d’enlever les obstacles qui empêchent la bonne circulation des énergies.

Ces pressions permettent au corps de se guérir lui-même. Sur ce principe, le docteur Delatte a initié une méthode appelée Psycho Bio Acupressure : soit L’acupressure comme  outil pour gérer ces émotions.

Cette technique fait appel à des circuits, utilisés pour résoudre un problème. L’association de différent point de pression permet de contrôler son état, ses angoisses et ses maladies psychosomatiques.

La portée révolutionnaire de cette méthode c’est qu’elle permet à chacun de débloquer un état émotionnel qui nous gâche la vie !
Les praticiens vous accompagnent et vous donne les circuits à faire et à utiliser pour gérer vos maux.

Exemple :
Circuit n°3 : contre la peur, l’angoisse, l’anxiété, la panique. Ce circuit s’applique aux états où l’angoisse devient difficilement supportable, à tel point qu’on le ressent en nous physiquement.

Circuit n°4 : contre l’obsession, les idées fixes, pour le lâcher prise. Plus rien ne compte, on a plus qu’une pensée en tête. On cherche à la chasser, elle revient sans cesse. Présente au coucher, elle est encore là au réveil.

Circuit n°5 : contre l’hyperémotivité. Ce circuit va aider à gérer la fragilité émotionnelle, quand, sans être vraiment dépressif, on se sent hypersensible, que l’on a la larme à l’œil facile.

  • Pression au milieu du poignet droit (entre les tendons fléchisseurs)
  • Pression sur le poignet gauche au niveau de la montre
  • Pression au niveau de l’intérieur du coude droit
  • Pression dans le creux, entre le bord inférieur de la clavicule droite et le galbe de l’épaule
  • Pression sur le haut de la tête au niveau de la fontanelle.

Un  circuit à 5 points, à faire 3 fois de suite.