16 avril 2017 coton démaquillant lavable

Les cotons démaquillants lavables, ça donne quoi ?

Aujourd’hui je vais te parler d’une découverte que j’ai faite dernièrement après maintes hésitations.. l’utilisation de coton démaquillant lavable. Hey oui, je sais, je n’ai pas l’âme d’un grand explorateur, ça fait des années que ça existe. Mais jusqu’aujourd’hui mon esprit ne s’était pas ouvert au point d’imaginer nettoyer mes cotons démaquillants.
Je vais faire un petit article tout simple avec les plus et les moins de cette nouvelle méthode de démaquillage, qui au final me plaît plutôt pas mal.

Les plus des cotons démaquillants lavables :

– Écologique – of course, mais je te mentirais si je te disais que c’est uniquement pour cela que j’étais curieuse de tester ce produit.
– Ultra efficace. Plus besoin d’utiliser 25 cotons pour un démaquillage parfait. Deux par démaquillage, même les jours de fête du fond de teint !
– Tout doux. Pour les peaux sensible ils sont idéals. Plus de rougeurs parce que tu frottes comme une abrutie pour enlever ton mascara.
– Économique. Avoir la possibilité de réutiliser tes cotons, c’est autant de carrés que tu n’auras pas à racheter…. alors si tu consommes pas mal de coton penses-y !

Les moins des cotons démaquillants lavables :

– Il faut les laver…. bah ouais ! Je sais c’est le principe, mais quand même. Penser à le faire avant de ne plus en avoir, les faire sécher, les détacher au besoin (grâce notamment à un petit savon détacheur !)
Ils font de petites bouloches, mais je pense que ça s’atténue avec les lavages.

Puis voilà… en fait je n’ai pas grand chose à reprocher à ces produits et je les recommande vivement ! En plus d’être bon pour notre jolie planète, ils ne sont pas chers et améliorent le démaquillage (Promis !).

Tu peux aller jusque choisir le tissu de tes cotons, les miens sont vraiment doux, un peu comme les peluches des bébés.

Note aussi lecteur que beaucoup de coton démaquillant lavable sont fabriqués en France ou au Canada, tu peux donc trouver une marque respectueuse des hommes, dans une démarche de commerce équitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redirecting shortly